Créer une boutique en ligne

Sommaire

Tout le monde peut se créer une boutique en ligne, auto-entrepreneur, artisan, ou commerçant possédant déjà un magasin physique. Cependant, qui ne connaît rien au design pourrait vite se retrouver avec un site ne lui convenant pas. Qui ne connaît rien au référencement pourrait finir avec une énorme facture, mais sans aucun résultat.

Voici les démarches à suivre pour réussir la création d’une boutique en ligne et vous assurer une totale indépendance.

1. Choisissez un graphiste

Choisissez un graphiste spécialisé

Il est évident qu'il vous faut choisir un graphiste spécialisé dans les boutiques en ligne. Le design d'un site marchand est essentiel pour obtenir des transformations. Les graphistes professionnels suivent les performances des sites de leurs clients, et améliorent ainsi la disposition graphique pour d'obtenir le plus de ventes.

Bon à savoir : demandez aux différents prestataires une liste de leurs réalisations. Contactez les exploitants des sites marchands, et demandez-leur des commentaires.

Évitez les créations compliquées

De nos jours, le graphiste n'a aucun codage particulier à effectuer. Il existe de nombreuses applications gratuites sur le marché comme Prestashop, Zencart, etc. Le graphiste peut utiliser leur CMS et y appliquer son propre design.

Vous n'avez donc pas besoin de dépenser pour un système unique et particulier.

2. Choisissez un référenceur

Préférez la proximité

Internet regorge d'offres de référencement de sites Web, dont les moins chères sont issues de prestataires offshore. Personne ne sait qui ils sont vraiment, et si jamais ils font du mauvais travail vous n'aurez aucun moyen de pression. Préférez un prestataire de proximité que vous pourrez rencontrer.

Choisissez un référenceur compétent

Selon le type de produits que vous vendez, la concurrence peut être rude. Autant vous le dire tout de suite, tous les produits consommables sont vendus sur Internet. Ils n’existent pas de secteurs sans concurrence. Vous allez donc avoir besoin d’un référenceur capable d’amener votre site à la connaissance des internautes.

Demandez aux prestataires l’URL des sites dont ils ont la charge, et vérifiez par vous-même s’ils sont bien référencés.

Bon à savoir : rentrez l’URL dans votre navigateur web, vous arriverez ainsi sur la page d’accueil. Cette page d’accueil se situe dans un onglet, le titre que vous pouvez lire sur l’onglet est le titre de la page. Rentrez ce titre dans un moteur de recherche, et voyez en quelle position l’URL arrive.

3. Achetez vous-même l’URL

L’URL (ou adresse) de votre site web doit vous appartenir, à vous ou à votre société. L’URL ne doit pas appartenir à votre référenceur, ni au graphiste. Ainsi vous serez libre de vous séparer de l’un et de l’autre sans que cela n’affecte votre activité économique.

4. Imposez la propriété intellectuelle sur le site Internet

L’article L 111-1 du Code de la propriété intellectuelle précise que si un prestataire de services vous crée un site web, il en détient les droits d’auteur. Conséquence : si vous décidez de vous séparer de ce prestataire, vous ne pourrez pas conserver le site web. Pire, si vous le faites reproduire vous serez coupable de contrefaçon.

Lors de votre recherche de prestataires, vous devez préciser que le site web devra être votre entière propriété intellectuelle. Contactez l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) du lieu ou vous exercez votre activité professionnelle, afin d’obtenir un contrat type.

5. Imposez les droits d’auteur sur le contenu du site

Imposez un contenu unique

Votre site web ne sera consulté par les internautes que s’il comporte du contenu unique et intéressant. Si vous connaissez bien votre produit, vous ne possédez peut-être pas les qualités nécessaires pour faire partager vos connaissances au grand public. Il faut savoir que les référenceurs utilisent les services de rédacteurs web, qui construisent leurs articles de manière à attirer les moteurs de recherche.

Bon à savoir : si vous vous contentez de copier la description des produits sur le site web du fabricant et de les coller sur votre boutique en ligne, votre site sera exclu des résultats des moteurs de recherche. Il va vous falloir écrire des descriptions uniques.

Établissez un contrat de cession de droit d’auteur

Il est vital que le contenu que vous fournira le référenceur vous appartienne. Lors de votre appel d’offres, précisez que le prestataire ne devra pas posséder les droits d’auteur sur le contenu du site.

Préparez un contrat type précisant :

  • Un nombre d’exemplaires par commande, par exemple 10 articles de plus de 300 mots.
  • La rémunération pour chaque article.
  • Le fait que le contenu doit être unique, et ne pas avoir été copié sur Internet.
  • Le fait que tous les droits d’auteur vous sont cédés, sans aucune restriction relative à l’exploitation du contenu.

Bon à savoir : le prestataire doit signer ce document, et vous l’envoyer par la poste. Il peut éventuellement le scanner, mais un original est préférable.

6. Ajoutez un système de paiement sur votre site

Considérez plusieurs possibilités

Il existe 2 possibilités pour installer un système de paiement sur votre site :

  • Faire appel à votre banque.
  • Faire appel à une société tierce (Money Booker, PayPal…).

Il est préférable de contacter plusieurs sociétés afin de comparer différents critères.

Comparez la facilité d’installation

Si vous développez votre boutique en ligne par vous-même, vous aurez besoin d’un système facile à installer. Contactez votre webmaster, communiquez-lui le nom des sociétés que vous avez sélectionnées pour ajouter un moyen de paiement sur votre site. Demandez-lui lesquelles présentent le moins de difficultés techniques dans l’installation.

Comparez les assistances techniques

La dernière des choses dont vous avez besoin est d’une panne du système de paiement de votre boutique en ligne. Non seulement vous perdrez des ventes actuelles, mais également des clients qui ne reviendront pas sur votre site. Contactez directement chaque société, et demandez leur en combien de temps intervient leur service d’assistance technique.

Bon à savoir : ne choisissez pas de système de paiement sans qu’il ne comprenne un service d’assistance technique rapide.

Comparez les moyens de paiement acceptés

Si la clientèle que vous visez est française, vous devez impérativement accepter la carte bleue sur votre site. Cependant certains internautes utilisent d’autres moyens de paiement, comme le chèque électronique ou la carte de crédit temporaire.

Plus vous avez de moyens de paiement, plus vous vous donnez de chances de vendre.

Considérez la sécurité

Que se passe-t-il si un internaute vous paye en utilisant un moyen de paiement non-autorisé, comme par exemple une carte bancaire volée ? Vous envoyez le produit acheté, et dans les jours qui suivent la banque de l’émetteur du moyen de paiement annule la transaction. Vous avez donc envoyé une marchandise pour laquelle vous ne serez pas payé.

Pour éviter cette situation, interrogez les services commerciaux des moyens de paiement, et assurez-vous d’en choisir un qui assure votre propre protection en cas de fraude.

Comparez les frais

Si généralement l’installation d’un moyen de paiement sur votre boutique en ligne est gratuite, une commission sera prélevée sur les ventes. Déterminez quel pourrait être le panier moyen de votre boutique en ligne, et calculez quelle sera la commission prélevée par le système de paiement.

Attention : ne choisissez pas automatiquement le système de paiement le moins cher. N’hésitez pas à perdre un peu sur votre marge, si la qualité du système de paiement est au rendez-vous.

Ces pros peuvent vous aider