Acheter un nom de domaine

Sommaire

Nous avons tous quelque chose à proposer au reste du monde ! Avoir un site Internet est aujourd’hui un incontournable pour toute activité professionnelle, associative ou autre. Pour créer un site web, vous pouvez opter facilement pour l'achat d'un nom de domaine qui reflète votre marque, votre produit, ou même votre nom.

Cette fiche vous explique comment acheter un nom de domaine.

Zoom sur le nom de domaine

Avant d'acheter votre nom de domaine, c’est-à-dire votre propre URL (adresse web) du type www.raison-sociale.com ou www.nom-commerce.fr, voici plusieurs choses à savoir :

  • Un nom de domaine doit être disponible : personne ne doit l'avoir acheté avant vous. Il est très courant que des noms de domaine soient réservés ou protégés, notamment les combinaisons de lettres courtes, les mots génériques et toutes les grandes marques.
  • Un nom de domaine est composé de deux éléments :
    • le nom du domaine lui-même (ooreka, par exemple) ;
    • son extension, qui donne une idée du type ou de l’origine géographique du site (« .fr » pour les sites français, par exemple, « .org » pour les sites institutionnels...).

Note : l'extension « .com », la plus utilisée, est une extension générique mondiale, en principe dédiée aux organisations commerciales, mais sans aucune restriction. Il existe des centaines d’extensions différentes mais il n’est pas forcément nécessaire ni judicieux de faire dans l’originalité (sauf si le nom que vous souhaitez absolument utiliser n’est pas disponible avec une extension de base comme .fr, .com, .net ou .org).

  • Acheter un nom de domaine ne permet pas de protéger sa marque d’un point de vue légal. Pour cela, il faut la déposer à l’INPI.

 

1. Achetez votre nom de domaine

Un nom de domaine s’achète via des sites web spécialisés et accrédités : www.lws.fr ou www.gandi.net, par exemple. On les appelle des « registrars » (ou « bureaux d'enregistrement », en français). Les frais dépendent de l’extension choisie et sont renouvelables annuellement.

Exemple : comptez par exemple une dizaine d’euros par an pour un site avec une extension « .com » ou « .fr », hors promotions.

Pour procéder à l'achat, vous avez besoin d'une adresse e-mail et d'un moyen de paiement.

Note : pour l’extension « .fr », l’Association française pour le nommage Internet en coopération (AFNIC) effectue systématiquement une vérification de l’identité du demandeur. Pensez donc à vous munir également d'une pièce d'identité numérisée.

Une fois les éléments réunis, suivez la procédure :

  • Rendez-vous sur le site web du registrar de votre choix.
  • Saisissez le nom du domaine que vous souhaitez acquérir.
  • Si le nom de domaine choisi est disponible, procédez à l'achat en l'ajoutant à votre panier virtuel, comme lors de n'importe quel autre achat.

À savoir : la recherche de disponibilité s'effectue automatiquement dans tous les registres mondiaux.

Si vous créez un nom de marque original, il peut être judicieux d'acheter plusieurs extensions (par exemple : votredomaine.fr, votredomaine.com, votredomaine.net, votredomaine.org...) afin d'éviter que d'autres n'achètent un nom de domaine proche du vôtre. Vous pouvez ensuite faire rediriger toutes les extensions vers un seul et même site principal. Les registrars vous propose généralement cette option. S'il n'y a aucun risque, cette démarche est inutile.

2. Choisissez un hébergement pour votre nom de domaine

Acheter un nom de domaine ne suffit pas pour avoir un site Internet. Vous devez ensuite le faire héberger pour avoir la place d'accueillir, c’est-à-dire de stocker, toutes vos pages (le contenu de votre site).

Certains registrars proposent l'hébergement, sous forme de package. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez choisir un hébergeur, comme LWS ou 1&1. Au moment de la création de votre espace, munissez-vous des informations de votre registrar concernant votre domaine et indiquez-les à l'étape concernée.

Important : si vous optez pour une plateforme qui propose un package avec l'achat du nom de domaine et l'hébergement de votre site (hébergeur mutualisé), sachez que pour en changer et continuer à l'utiliser, vous devez demander le transfert du nom de domaine associé.

Ces pros peuvent vous aider